La Chine à la carte selon vos envies

 

facebook-axiss

À Taïwan

sur la piste de Nenggao

Accessible uniquement à pied, la piste de Nenggao qui sillonne le versant est de la chaîne centrale dans la région de Taroko offre une très belle promenade de 14 kms longeant de nombreux vestiges historiques. Cette piste est sans doute la piste historique la plus étonnante de toute l’île.

Elle fut tracée par les aborigènes installés depuis plusieurs siècles dans les hauteurs de la chaîne centrale. Ce sentier difficile de plus de 1000 mètres de dénivelé les rattachait à la région côtière et leur permettait de faire du troc. Mais cette voie de communication favorisait également les conflits entre les différents clans qui se disputaient les territoires de chasse.

À la fin du XIXème siècle, les japonais ont réaménagé ces pistes de montagne pour faciliter leur politique de « pacification » des tribus aborigènes. En 1914, attirés par les richesses forestières de ces régions, ils déclenchèrent la Bataille de Taroko et parvinrent en quelques mois à décimer les Truku et les Seediq qui vivaient là. Puis c’est en 1925 que la piste de Nenggao, longue de 81 km, fut achevée, permettant de passer avec une relative facilité d’est en ouest, au travers des montagnes de la chaîne centrale. Les cyprès abattus pour tracer cette voie servirent à ériger les seize stations qui jalonnaient la piste. Celle de Nenggao était la plus spacieuse, elle pouvait accueillir une centaine de personnes et était luxueuse pour l’époque.

Cette piste, utilisée comme terrain d’entraînement pour les troupes japonaises, servait aussi de chemin de randonnée très apprécié. Le village de Wushe alors devenu accessible fut transformé en destination touristique prisée, mais rendant du même coup la vie des aborigènes particulièrement dure. Ceux-ci furent obligés de délaisser leurs fermes et leurs territoires de chasse pour travailler dans des conditions extrêmement pénibles sur les chantiers de constructions d’infrastructures touristiques. Poussés à bout, ils se rebellent en octobre 1930 en s’attaquant à Wushe et tuant tous les japonais qui s’y étaient installés. Cet événement resta dans les mémoires des taïwanais comme l’Incident de Wushe. Le réalisateur Wei Te-Sheng en a d’ailleurs fait le thème central de son film "Warriors of the Rainbow : Seediq Bale" sorti en 2011.

Quelques années plus tard, les japonais commencèrent à installer des centrales hydrauliques pour alimenter les zones côtières, projet repris par le gouvernement taïwanais après leur départ. Mais la piste de Nenggao qui servait alors de sentier pour le personnel qui entretenait les centrales, fut petit à petit délaissée. Aujourd’hui, pour répondre à l’intérêt des taïwanais pour la randonnée, certaines parties ont été restaurées offrant de magnifiques points de vue sur le mont Nenggao (3262 m) ou sur le lac Tianchi ou encore sur la rivière Mugua qui serpente entre les montagnes. C’est aussi pour sa nature somptueuse que Taiwan est à découvrir.

PAGES MENSUELLES ARCHIVÉES

ACCUEIL

PARTIR EN CHINE

TAIWAN

photo : © François BRUGIER - Taïwan

La recette du mois

SOUPE MISO AU SAUMON & AUX CHAMPIGNONS ENOKI

Taïwan a connu de nombreuses influences étrangères que l'on retrouve encore aujourd'hui dans sa gastronomie. Comme dans cette recette aux parfums japonais.

Pour 4 personnes :

- 150 g de saumon frais

- 1 bouquet de champignons enoki

- ½ cube de bouillon de poule

- 1 c. à s. de copeaux de bonite (facultatif)

- 1 c. à s. de pâte miso

- 1 bouquet de ciboulette asiatique ou un

 petit poireau

- 1 bouquet de coriandre

Préparation :

1. Faites chauffer ¾ de litre d’eau dans une casserole puis délayez le bouillon en cube et la pâte miso.

2. Coupez le filet de saumon en cubes

3. Rincez, égouttez et coupez la base des champignons. Coupez la botte en deux dans la longueur.

4. Quand il bout, jetez les champignons dans le bouillon, ajoutez le saumon et éventuellement les copeaux de bonite. Ajoutez la ciboulette hachée. Poivrez, salez et mélangez.

5. Au dernier moment, ajoutez la coriandre hachée et servez dans les bols aussitôt.

  Cette recette est extraite du livre : La cuisine taïwanaise de Su-Chiung, Tome 2

de Su-Chiung Huang et Anne Morvan - Éditions Su-Chiung Huang

Bienvenue en Chine

Bienvenue en Chine est  un guide du savoir-vivre en Chine qui s’adresse à tous les francophones , étudiants, hommes d’affaires ou touristes, curieux de connaître les règles et coutumes chinoises.  Car communiquer avec les chinois dans des relations amicales ou professionnelles peut se révéler difficile lorsque les connaissances sur la société chinoise, sa culture, ses codes, ses habitudes, ses gestes à faire et  ceux à éviter ne sont pas au rendez-vous. 

Au travers de thèmes représentatifs comme le patriotisme, la famille et le respect de la hiérarchie, les guanxi et les questions de face, les difficultés de communication, les cadeaux et superstitions, la table, ce guide donne les clés pour une meilleure compréhension de l’ensemble des codes de la société chinoise.

Bienvenue en Chine ! Le petit guide du savoir vivre, LI Xin et Natalie Monégier du Sorbier,

les éditions des écrans (2012).

Le roman "Au bord de l’eau" en bande dessinée

Les éditions Fei viennent d’éditer un ouvrage unique. Il s’agit de l’adaptation intégrale du célèbre roman classique "Au Bord de l’Eau" dans sa forme originale : trente lianhuanhua, ces petites bandes dessinées chinoises réalisées par trente six artistes chinois. Trente volumes réunis dans un même coffret pour  ce récit d’aventures contant la lutte de bandits contre la corruption et les puissants dans la Chine Médiévale.

Un joli cadeau de Noël.

Au bord de l’eau, les éditions Fei (2012). 

 

 

Tous droits réservés - Copyright © Axiss dream - 创作 Ibé & Thom, 2007 - 2011